Selected Article

Title

L'analyse des comportements de fécondité : politiques publiques et facteurs culturels

Creator

Baudin, Thomas

Description

My thesis provides a contribution to economists' continuous attempts at understanding the determinants of population growth and their implications for human well-being. It particularly focuses on fertility behaviors which are the main determinant of population growth. The first chapter of the present thesis explores the economic policy recommendations of the standard Beckerian model. I show that, in order to reach the first best equilibrium, education subsidies have to be combined with taxes or transfers on births. The optimal family policy consists in a tax on births when externalities on education investments are strong. The second chapter proposes a model in which the apparition and the timing of the demographic transition are determined by interactions between cultural and economic determinants of fertility behaviors. The demographic transition is then the result of both an asymmetric technological progress in favor of industries and a cultural transition. The third chapter measures the impact of religion and religious practice on fertility behaviors for the first time in France. I show that the intensity of religious practice is the sole religious variable which significantly influences fertility: the more intense the religious practice is, the higher the respondent's fertility. The transmission of fertility behaviors and family ties among generations are also significant determinants of fertility in France. Standard Beckerian effects are also validated.

Ma thèse apporte une contribution à l'analyse économique des déterminants de la croissance de la population et de son impact sur le bien-être. Elle se concentre particulièrement sur les comportements de fécondité, déterminant majeur de la croissance démographique. Le premier chapitre de cette thèse explore les recommandations de politique économique du modèle Beckerien standard. Il est démontré que, dans ce cadre, toute politique de subvention à l'éducation doit être complétée par une politique familiale. Cette politique consiste à taxer les naissances lorsque les externalités liées à l'investissement éducatif sont fortes. Le second chapitre propose un modèle où l'apparition et le timing de la transition démographique dépendent de l'interaction entre déterminants économiques et culturels des comportements de fécondité. La transition démographique est alors le fruit d'un progrès technique asymétrique en faveur du secteur industriel et d'une transition culturelle. Le troisième chapitre propose de mesurer l'impact de l'appartenance et de la pratique religieuse sur les comportements de fécondité en France. Cet exercice est le premier du genre en France et il conclut que l'intensité de la pratique religieuse est la seule variable religieuse qui influence significativement la fécondité : plus un individu est pratiquant et plus sa fécondité est élevée. Il apparaît que la transmission des comportements de fécondité et des valeurs familiales entre générations sont également des déterminants significatifs de la fécondité en France. Les effets Beckeriens standards sont également validés.