Selected Article

Title

Politiques publiques et espace d'innovation dans la biologie. Etude de dispositifs d'intégration science/industrie et de création d'entreprises : le cas de la Génopole d'Evry

Politiques publiques et espace d'innovation dans la biologie. Etude de dispositifs d'intégration science/industrie et de création d'entreprises : le cas de la Génopole d'Evry: Rapport de recherche. Version remaniée du rapport 2001

Creator

Branciard, Anne

Description

Cette recherche s'inscrit dans le Programme du CNRS “ Enjeux économiques de l'innovation ” 1997-2000. Elle a été menée dans le cadre d'une convention de partenariat scientifique et financier entre le CNRS (LEST, UMR 6123, Aix-en-Provence) et l'Association Génopole d'Evry, signée en octobre 1998.

Cette recherche analyse un dispositif d'action publique et privée visant à mettre en place en France, sur un site dédié à la génomique et aux biotechnologies, un pôle de recherche et développement économique de niveaux national et international, articulant science et industrie. Elle s'intéresse aux « modèles » sous-jacents à la mise en place de cette politique S§T axée sur l'aide à l'innovation, à ses enjeux économiques dans un contexte de « globalisation », à ses modalités d'intervention, et aux ambiguîtés de leur mise en œuvre dans les procédures et modes de gestion aux différents niveaux. Elle retrace la montée en puissance de la Génopole d'Evry depuis sa création, ses apprentissages, ses externalités locales, nationales et internationales (campus, centres nationaux de ressources, plateformes technologiques, installation et création d'entreprises, valorisation..), la convergence créée entre organisations publiques et privées. Elle souligne les difficultés à conjuguer de façon optimale la construction de cet « espace d'innovation » territorialisé, la diffusion de ce « modèle-type » à d'autres « institutions intermédiaires d'innovation » en génomique et post-génomique sur le territoire national, la coordination en réseau de ces nouvelles structures scientifico-industrielles (génopoles). Elle aborde donc les problèmes soulevés par les oscillations entre les résurgences d'une politique colbertiste pas encore caduque et les nouvelles donnes créées par la multiplication des opérateurs publics et les partenariats entre acteurs publics et privés à des niveaux décentralisés, qui impulsent de nouveaux modes hybrides d'action des politiques scientifique et d'innovation.